Collège Jean JAURES
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr
55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex
 

DIRECTEUR D’AGENCE BANCAIRE

mercredi 16 mars 2011

DIRECTEUR D’AGENCE BANCAIRE
Tel le patron d’une petite entreprise, le directeur d’agence bancaire assume de lourdes responsabilités. Motivant ses employés et soignant ses clients, il cherche à limiter les risques financiers tout en accroissant le chiffre d’affaires.

Nature du travail
Animer une équipe
Au quotidien, le directeur élabore les plannings et répartit les tâches entre les membres de son équipe. Il instaure des conditions de travail propices à une bonne communication et à un accueil serein de la clientèle. Il motive ses troupes en utilisant tous les moyens à sa disposition : formations, primes, promotions...

Promouvoir l’image de l’agence
Il supervise les actions promotionnelles et publicitaires, rencontre les acteurs économiques locaux (patrons, commerçants, responsables d’association, élus des collectivités locales...). En général, il prend lui-même en charge un portefeuille d’entreprises et de professionnels.

Veiller à l’équilibre financier
Il s’assure de la rentabilité des opérations menées au sein de son agence. Il veille, notamment, à ce que les engagements financiers pris par les chargés de clientèle ne fassent pas courir trop de risques à la banque. Il suit au jour le jour la comptabilité interne et guette le moindre dérapage. Il se porte également garant du respect de la réglementation bancaire en vigueur.

Compétences requises
Un leader charismatique
Meneur d’hommes, il sait motiver ses collaborateurs et les intéresser aux résultats de l’agence. Doué pour le contact humain et la négociation, il sait également régler les litiges et amadouer les clients insatisfaits.

Diplomate et ferme
Traitement de dossiers délicats, convocation de clients débiteurs, engagement de procédures de recouvrement... le directeur d’agence bancaire doit savoir écouter et dialoguer et prendre les décisions adéquates quand il s’agit de préserver les intérêts de la banque.

Un gestionnaire rigoureux
Son sens commercial et son envie de conquérir de nouveaux clients ne lui font jamais oublier qu’il doit dégager des bénéfices ou maintenir l’équilibre financier de son agence. Pas question de faire prendre des risques inconsidérés à la banque ou de mal gérer les comptes !

Salaire
Salaire du débutant
De 2750 à 5000 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Savoir attendre
Le poste de directeur d’agence constitue rarement un premier emploi et vient, en général, couronner plusieurs années d’expérience dans le secteur bancaire. Un jeune diplômé peut se voir confier une petite agence à condition d’avoir un peu « tourné », autrement dit après avoir effectué plusieurs mois de stage dans différentes agences.

Des réseaux qui s’étendent
Le métier a de beaux jours devant lui car, pour répondre aux besoins de leurs clients, les banques misent sur la proximité et resserrent toujours plus le maillage de leurs agences sur le territoire.

Une mobilité payante
Pour un directeur, les évolutions peuvent revêtir diverses formes : prise en charge d’une agence plus importante, accès à un poste de directeur régional ou de chef de service au siège... Qu’elle soit géographique ou fonctionnelle, la mobilité joue un rôle essentiel pour dynamiser une carrière.

Surtout dans un bureau
La majeure partie du temps, le directeur est présent dans les locaux de son agence. Il lui arrive toutefois de se déplacer pour rendre visite à des clients importants (des chefs d’entreprise, par exemple).

Avec plus ou moins d’autonomie
Un directeur d’agence doit respecter les objectifs financiers et commerciaux qui ont été définis, au préalable, avec la direction générale. Avant d’octroyer un crédit d’un montant élevé à une entreprise, il en réfère à sa hiérarchie. Il doit cependant se montrer capable de prendre des initiatives, par exemple, pour imaginer des actions commerciales innovantes.

Sans compter son temps
Le travail d’un directeur ne s’arrête pas à la fermeture de l’agence. Ses fonctions de représentation, la nécessité de tout contrôler et ses déplacements à l’extérieur peuvent rendre ses horaires extensibles. Une très grande disponibilité est donc indispensable pour exercer ce métier.
Des jeunes titulaires d’un bac + 5 sont recrutés sur titre et/ou sur concours ou examen et suivent une formation interne au Centre de formation de la profession bancaire (CFPB), complétée par des stages en agence. La promotion interne restant le moyen le plus courant pour accéder à ce poste...

Niveau bac + 5 et plus
• Diplôme d’école supérieure de commerce et de gestion ;
• Diplôme d’institut d’études politiques (IEP) ;
• Masters pro droit, économie, gestion, mention finance, spécialité banque et finance ; droit, économie, gestion, mention sciences du management, spécialité finances ; gestion, mention finance, spécialité banque et finance ; gestion, mention management des organisations, spécialité finance ; sciences économiques, mention monnaie, finance, spécialité monnaie, finance, banque...
• Masters recherche droit, économie, gestion, mention finance, spécialité monnaie, finance et gouvernance...
• Mastères spécialisés finance ; finance internationale...

article écrit par : Julien Labbat

 
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr Collège Jean JAURES 55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex – Responsable de publication : M. DIDAILLER
Dernière mise à jour : vendredi 21 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille