Collège Jean JAURES
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr
55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex
 

Ingenieur forestier

mercredi 16 mars 2011

L’ingénieur forestier

PRĒSENTATION

L’ingénieur forestier peut être amené à occuper différentes fonctions suivant la structure qui l’emploie. La mission de l’ingénieur forestier (fonctionnaire) est de prévoir les plannings d’exploitation de parcelles boisées. Il les fait exécuter en respectant la politique générale d’aménagement des forêts (coupe et reboisement partiel). Il veille aussi à leur équipement (construire des voies d’évacuation des bois coupés, creuser des fossés d’assainissement).

Il supervise le martelage des arbres (identification des arbres avant la coupe). Il évalue le volume des coupes et prépare le catalogue des ventes. L’ingénieur forestier (civil) inspecte les forêts privées ou communales. Il contrôle et vise les dossiers de demande ou d’accord de crédits d’aménagement de ces forêts. Il exerce une mission de conseils techniques auprès des propriétaires privés ou des municipalités pour tout ce qui concerne les demandes d’aides au fonds forestier national, les opérations de reboisement et d’aménagement forestier. L’ingénieur forestier est un cadre qui, au delà de ses compétences techniques dans le domaine de la gestion des milieux naturels, doit posséder de bonnes capacités de communication.

Conditions de travail :

Il peut être recruté dans le secteur public : au Ministère de l’Agriculture, dans les Directions régionales et départementales de l’agriculture et de la Forêt (DRAF, DDAF), à l’Office national des forêts (ONF). Il peut exercer dans le secteur privé : au sein d’organisations professionnelles de propriétaires forestiers, voire chez des propriétaires forestiers, dans des exploitations forestières et d’industries du bois, dans des pépinières, dans des cabinets d’experts forestiers.

Formation :

L’ingénieur fonctionnaire pourra accéder au corps des IGREF (ingénieurs du génie rural, des eaux et forêts), soit par concours d’entrée.

L’ingénieur forestier a des responsabilités en matière de conception et d’encadrement.
Il doit participer à de nombreuses réunions concernant la politique forestière et l’aménagement global de régions naturelles. Il doit faire preuve d’excellentes qualités en matière de synthèse, de contact, de prise de décisions. Il connaît parfaitement les techniques sylvicoles.

Sa tâche

Les ingénieurs forestiers peuvent être amenés à occuper différentes fonctions suivant les structures qui les emploient. En règle générale, ils assument la responsabilité d’un service chargé de la gestion forestière.

Ils ont donc :

- à initier et développer des actions ;
- à superviser la réalisation d’aménagements forestiers (définition des potentialités et des objectifs d’un massif, prévision des coupes et travaux à réaliser) ;
- à assurer la liaison avec les différents acteurs de la filière (propriétaires, acheteurs, entrepreneurs, pouvoirs publics et politiques) ;
- à organiser le travail et gérer une équipe.

Toutefois, leurs missions recouvrent une grande diversité et peuvent déborder largement au delà de la gestion forestière, suivant les postes qu’ils occupent :

- enseignement,
- recherche et développement,
- gestion administrative,
- action dans le domaine de l’environnement, de la chasse et de la pêche.

Les conditions de travail et les débouchés

L’ingénieur forestier est un cadre qui, au delà de ses compétences techniques et scientifiques dans le domaine de la gestion des milieux naturels, doit posséder des bonnes capacités de communication.

Les principaux débouchés sont offerts dans le secteur public : Office National des Forêts, et aussi par le secteur privé : coopératives forestières, experts forestiers, groupements forestiers, associations diverses.

La rémunération mensuelle varie de 1 200 à 1 830 euros net en début de carrière.

Comment devenir ingénieur forestier ?

L’accès aux formations d’ingénieur forestier nécessite un excellent niveau scolaire. Il existe deux formations en France, dispensées par une seule école, l’École Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts : la formation d’ingénieur forestier et la formation d’ingénieur du génie rural des eaux et des forêts.

La formation d’ingénieur forestier : durée : 3 ans : dispositif : formation scolaire

recrutement : sur concours suite à deux années de classes préparatoires (après baccalauréat scientifique ou diplôme d’enseignement universitaire général) ou admission sur titre en deuxième année, après un diplôme de second cycle de l’enseignement supérieur (maîtrise minimum).

La formation d’ingénieur du génie rural des eaux et forêts : durée : 3 ans.
dispositif : formation scolaire

recrutement : sur dossier des diplômés de l’Institut National Agronomique ou de l’École Polytechnique ou après examen des titulaires d’un diplôme scientifique bac +4.

Les ingénieurs forestiers peuvent occuper des emplois à l’ONF, au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche ou dans le privé (ingénieur civils).

Au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, ils exercent des fonctions relatives à l’aménagement et à la gestion des forêts, à la protection de l’environnement et des milieux naturels (faune sauvage et flore). A l’ONF, l’ingénieur forestier assure la direction des travaux de toutes natures : direction des martelages, travaux d’entretien, travaux de routes et de plantations, de restauration des terrains de montagne, de protection contre les avalanches ou les torrents, de maintien de dunes, d’accueil et d’éducation du public. L’ingénieur civil peut exercer ses fonctions dans des organismes privés en france ou à l’étranger.

Niveau Requis : Après un bac scientifique et 2 années de classe préparatoire (bio-maths sup, bio-math spé, math sup et math spé techno), le futur ingénieur passe un concours d’entrée commun aux grandes écoles agronomiques pour obtenir au bout de 3 ans un diplôme d’ingénieur forestier. Les candidats, titulaires d’une maîtrise scientifique ou d’un diplôme d’ingénieur jugé équivalent, sont admis en 2° année (sur titre). Les techniciens forestiers de l’ONF ou les techniciens des travaux forestiers de l’Etat peuvent être admis à l’école sur concours, ou intégrés directement après examen.

Salaire : De 1220 € à 2600 € nets par mois.

Débouchés : Assurés en ce qui concerne les ingénieurs d’Etat, et, en fonction des marchés, en ce qui concerne le privé.

Particularités : Travail d’équipe, tâche de terrain, administrative, responsabilité, conseil, relation avec les élus, travail concret, relations humaines.

Article écrit par : Gianni Russo, Julien Labbat

 
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr Collège Jean JAURES 55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex – Responsable de publication : M. DIDAILLER
Dernière mise à jour : vendredi 21 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille