Collège Jean JAURES
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr
55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex
 

Infirmier

mardi 3 janvier 2012

Nature du travail

Prévenir, guérir et soulager L’infirmier effectue des soins de nature préventive, curative ou palliative pour améliorer, maintenir et restaurer la santé. Il collabore avec toute l’équipe soignante et participe au projet global de soin. Tenu au secret professionnel, il assure avec l’aide-soignant les soins d’hygiène, de confort et de sécurité du patient.

Sur prescription La prescription médicale est le seul lien hiérarchique entre le médecin et l’infirmier. C’est-à-dire que l’infirmier n’intervient que sur ordre et avec l’accord du médecin. En aucune façon, il ne peut définir lui-même un traitement pour le patient. En revanche, il est chargé de surveiller les éventuels effets secondaires ou complications.

Gestion administrative Surveillance des équipements, gestion des stocks de médicaments et des dossiers... autant de tâches dont l’infirmier doit s’acquitter. Il établit aussi les plannings de soins en fonction des prescriptions médicales. Par ailleurs, il peut organiser des rendez-vous auprès d’autres services (en radiologie, par exemple). Ou s’occuper des formalités d’admission des patients et rédiger les comptes rendus des visites du médecin dans le cahier des soins.

Compétences requises Le sens du dialogue Au sein de l’hôpital, l’infirmier est un maillon important de l’équipe médicale, car il a aussi une fonction d’observation et de dialogue avec le patient. Il recueille des informations pour une prise en charge adaptée. Cela lui permet d’être à l’écoute, de rencontrer les familles, d’assurer un accompagnement et un soutien psychologique.

Une santé de fer

Un bon équilibre et une grande résistance physique sont indispensables. Par ailleurs, la capacité à s’organiser et à analyser rapidement une situation sont des atouts pour s’épanouir dans ce métier.

Sur le plan psychologique, la maturité et la capacité à prendre du recul permettent de côtoyer la maladie et la mort en se préservant le mieux possible sur le plan personnel.

Une vigilance élevée L’infirmier doit savoir interpeller le médecin lorsqu’il identifie une anomalie ou une prescription atypique, afin d’en obtenir confirmation. Cela constitue une des difficultés majeures de la profession. Il doit être en mesure de comprendre chaque prescription pour en déterminer les risques et les surveillances. Ce diagnostic infirmier est complémentaire du diagnostic médical et ne s’y substitue en aucune manière.

Sa formation

Pour exercer, il faut être titulaire du diplôme d’État d’infirmier qui se prépare dans l’un des 346 instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi). L’accès se fait sur concours après le bac, sur des épreuves de culture générale, des tests psychotechniques, et un entretien de motivation. En 2008-2009, 30 282 candidats ont été admis.

La formation dure trois ans et les stages en milieu hospitalier et extrahospitalier représentent environ 50% de la formation. À savoir : des centres de formation d’apprentis préparent le DE d’infirmier par apprentissage. L’infirmier diplômé a la possibilité de suivre une année de spécialisation en puériculture dès la sortie de l’institut, ou bien comme infirmier-anesthésiste ou de bloc opératoire après deux années d’expérience professionnelle. Etudes. Niveau d’études exigé De bac + 2 à bac + 4

Salaire net mensuels de départ De 1500 à 2300 euros Recrutement et débouchés Importants ou en hausse

QUALITÉS REQUISES

● Résistance physique et nerveuse. ● Sens des relations humaines. ● Goût du travail en équipe. ● Grande capacité d’adaptation. SALAIRE En bloc opératoire, l’infirmier perçoit 1700 € brut par mois en début de carrière. En fin de carrière, il atteint plus de 3 000 €. En libéral, il peut toucher 3 500 €.

 

MOUAS Tarek, 3ème 2

 
ce.0131883b@ac-aix-marseille.fr Collège Jean JAURES 55, Boulevard BERTOLUCCI - B.P. 148 - LA CIOTAT - 13708 - Cedex – Responsable de publication : M. DIDAILLER
Dernière mise à jour : vendredi 21 juin 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille